Les témoignages

22 septembre 2021, c’était le 39ème anniversaire de ma Greffe du Cœur
Quelques années avant sa mort Monsieur Cabrol me confiait dans son bureau, devant Marie Hélène, que j’étais devenu le doyen survivant de ses “Moonwalkers”, ses premiers greffés à avoir marché sur la Lune.
Pour ceux qui me demandent encore si une greffe du cœur change votre personnalité, la réponse est OUI : ça vous rend moins con par rapport à ce genre de question !
Bien sûr ça change en partie votre métabolisme, du fait des traitements lourds anti-rejets et autres (perso je prends 22 médocs par jour), mais vous restez vous-même et gardez votre personnalité et vos souvenirs (et dans mon cas ce qui reste de mon cerveau après un AVC et une hémiplégie à l’âge de 19 ans).
Je donne rendez-vous à mes amis le 22 septembre 2022 au-delà de l’horizon du Quadrant-variant- « Delta » pour fêter mes 40èmes rugissants en direction des 50èmes hurlants. “Trompe la Mort” comme me surnommait une de mes infirmières antillaises de Réa.
1982, c’était l’année de Rambo, Conan le Barbare, Rocky III, L’as des as, Le Retour de Martin Guerre et une Grande année des films de Science-Fiction : Blade Runner, Mad Max 2, The Thing, Poltergeist, E.T. l’Extraterrestre, Tron, Star Trek II – la colère de Khan, …
Aujourd’hui le vaisseau Star Trek Enterprise du Capitaine Cabrol et son nouvel équipage continue ses voyages d’exploration à travers les galaxies.
Star Trek : Enterprise est une série télévisée de science-fiction américaine en 98 épisodes de 42 minutes, préquelle de tout l’univers Star Trek : sept séries télévisées qui comptabilisent 759 épisodes (soit plus de 540 heures de programme), 13 longs métrages, des centaines de romans, de bandes dessinées et des dizaines de jeux vidéo, ainsi qu’une fanfiction importante (trekkers et trekkies), prolongée aujourd’hui par des univers sur Netflix, Amazone Prime etc.
Antérieurement à l’existence de la Fédération des planètes unies, 150 ans avant le Capitaine James T. Kirk et Spock, le capitaine Jonathan Archer reçoit le commandement de l’Enterprise (NX-01), premier vaisseau spatial humain équipé de la Distorsion 5 et envoyé par Starfleet pour explorer la galaxie. « Enterprise » illustre parfaitement la philosophie de l’univers créé par Gene Roddenberry, qui postule un développement moral des différentes espèces de la galaxie à travers les siècles. Ainsi, un siècle et demi avant la série originale, les Vulcains sont ambigus (voire inquiétants), les humains sont impulsifs (et profèrent des jurons), les Klingons sont encore plus violents que dans le futur, etc.
Dans la Chronologie Star Trek, après la série Classic (Capitaine James T. Kirk), Next Generation (Capitaine Picard), Deep Space Nine (Capitaine Benjamin Sisko), le Quadrant Delta​ vers lequel je m’approche sera exploré par l’USS Voyager, du Capitaine Kathryn Janeway qui s’y est retrouvé par erreur ; il sera composé de quelques très grands empires parmi les plus grands connus de la Galaxie, dont le plus célèbre est le Collectif Borg, métaphore du transhumanisme, association corporelle constituée de sa propre base organique, d’une pré-assimilation de tissus synthétiques et d’implants cybernétiques. Mais face à un nouvel ennemi dont ils ne peuvent rien apprendre (car ils ne sont pas assimilables), les borgs sont incapables d’imaginer une défense efficace. La solution au problème provient d’une espèce du Quadrant Alpha : les Humains.
En guise de conclusion provisoire, puisse les êtres vivants et leurs sociétés continuer à évoluer vers le meilleur malgré toutes ces saloperies de pandémies et ces crises : économique, sociale, climatique etc. Leçon d’humilité et d’espoirs pour chacun d’entre nous, à contre-courant de ces milliardaires qui font des concours de quéquette dans la course à l’espace pour leur quart d’heure de célébrité comme l’avait prédit Andy Warhol.
FOI EN MON COEUR,  WHERE MY HEART WILL TAKE ME
Chanson du générique de STAR TREK ENTERPRISE *
Version bilingue en hommage aux Professeurs Norman Shumway, Stanford University, père de la transplantation cardiaque, et bien sûr à ses deux élèves, les Professeurs Christian Cabrol et Christiaan Barnard. J’ai appris bien plus tard en buvant « quelques verres » avec lui, que Norman était par hasard à Paris le jour de ma greffe par le Professeur Christian Cabrol, et que Christiaan Barnard eu un échange avec eux au téléphone d’Afrique du Sud car sa technique de cœur « en parallèle » fut envisagée me concernant avant de réussir à stabiliser mes poumons et de procéder selon la technique Shumway-Cabrol de l’époque de ne garder qu’un bout d’oreillette native.
Paroles de Diane Warren, interprétée par Russell Watson (au lieu de Rod Stewart prévu initialement).
Regarder sur YouTube 
It´s been a long road, getting from there to here.
Ce fut une longue route, pour en arriver là.
It´s been a long time, but my time is finally near.
Ça m’a pris du temps, mais mon jour arrive enfin.
And I can feel the change in the wind right now. Nothing´s in my way.
Et je peux sentir le changement dans le vent en ce moment. Rien n’est, à ma façon.
And they´re not gonna hold me down no more, no they´re not gonna hold me down.
Et ils ne vont pas me retenir, ils ne vont plus me retenir.
Refrain
Cause I´ve got faith of the heart.
Parce que j’ai la foi du cœur.
I´m going where my heart will take me.
Je vais où mon cœur me portera.
I´ve got faith to believe. I can do anything.
J’ai foi pour croire. Je ne peux rien faire.
I´ve got strength of the soul. And no one´s gonna bend or break me.
J’ai la force de l’âme. Et personne ne va me tordre ou me casser.
I can reach any star. I´ve got faith, I´ve got faith, faith of the heart.
Je peux atteindre n’importe quelle étoile. J’ai la foi, j’ai la foi, la foi du cœur.
It´s been a long night. Trying to find my way.
Ça a été une longue nuit. Essayer de trouver mon chemin.
Been through the darkness. Now I finally have my day.
Vous connaissez à travers les ténèbres. Maintenant, j’ai enfin ma journée.
And I will see my dream come alive at last. I will touch the sky.
Et je vais voir mon rêve de vivant à la fin. Je vais toucher le ciel.
And they´re not gonna hold me down no more, no they´re not gonna change my mind.
Et ils ne vont pas me retenir ni plus, ni ils ne vont pas changer d’avis.
Refrain
I´ve known the wind so cold, and seen the darkest days.
J’ai connu le vent si froid, et vu les jours les plus sombres.
But now the winds I feel, are only winds of change.
Mais maintenant les vents, je me sens des vents seuls des changements.
I´ve been through the fire and I´ve been through the rain.
Je suis passé par le feu et je suis passé par la pluie.
But I´ll be fine.
Mais je vais bien.
Refrain
I´m going where my heart will take me.
Je vais où mon cœur me portera.
I´ve got strength of the soul. And no one´s gonna bend or break me.
J’ai la force de l’âme. Et personne ne va me tordre ou de casser.
I can reach any star. I´ve got faith, I´ve got faith, faith of the heart.
Je peux atteindre n’importe quelle étoile. J’ai la foi, j’ai la foi, la foi du cœur.
It´s been a long road.
Ça a été une longue route.
© 1998, 1999 RealSongs (ASCAP)/MCA Music Publishing, Inc. (ASCAP). All Rights Reserved
Live long and prosper,
Longue vie et prospérité,
Dif tor heh smusma, en vulcain.
Patrick Borel

Maïfée BATTÉ

Je m’appelle Marie-Françoise Batté – ” Maïfée ” pour les intimes… et vous le serez si vous lisez mon livre, MON COEUR A L’ENVERS ( Éditions du bord du Lot/ Décembre 2020 ) car je l’y mets à nu, ce drôle de cœur qui bat à droite au lieu d’à gauche dans ma poitrine de femme. Cette anomalie aurait dû me faire mourir à l’adolescence, dixit les médecins, à l’époque… Et je vais, aujourd’hui, sur mes 81 ans … Oui ! Je suis en vie, et bien en vie, grâce aux immenses progrès de la médecine et surtout,  grâce à ma rencontre inespérée avec le merveilleux Professeur Christian Cabrol, le deuxième grand homme de ma vie, le premier étant René, mon époux depuis 60 ans, ” mon bel amour ”…

Ce cher Professeur, lors d’une de mes visites, – nombreuses, après mon opération – m’a dit : « Maifée, écrivez, écrivez votre parcours, votre combat ! Partagez votre énergie et de cette féroce envie de vivrequi vous caractérise, ça aidera plus d’un malade et intéressera d’autres lecteurs car ce sera un ”Hymne à la vie ”, votre bouquin !

Alors, je tiens enfin ma promesse. Pardon du retard, mon cher Professeur… Mais je sais que, où que vous soyez, vous vous réjouissez, généreux homme que vous avez toujours été !
Merci d’être vous, d’avoir existé ! Vous êtes à jamais tendrement chevillé au cœur, à la vie, de celles et ceux qui ont eu la chance, le grand bonheur, de vous avoir rencontré un jour…

Agnès THOMAS-MYARA,
greffée en 2007

Patrick Borel, 59 ans,
transplanté cardiaque en 1982, transplanté rénal en 2001.


MA GREFFE DU CŒUR, 

UNE HISTOIRE D’AMOUR !

Mémoires d’un transplanté d’outre cœur et d’outre rein …

Si le corps disparaît, il reste l’esprit

Lire son témoignage

Francis GAZEAU, 75 ans,
greffé le 21 avril 2004 à la Pitié-Salpêtrière

Je m’appelle Francis GAZEAU, je suis né le 20/08/1943 en France.
Je vis en Polynésie Française depuis 50 ans.
A 39 ans j’ai fait un infarctus du myocarde à RANGIROA, avec une extension le lendemain à l’hôpital Mamao (Avril 1983).
J’ai été dirigé sur Paris pour une évaluation. Les techniques de l’époque ne permettaient pas une opération.
J’ai vécu 7 ans avec un traitement par médicaments. Au bout de 7 ans,on s’est aperçu que j’étais positif à une épreuve d’effort à 50 watts.
De retour en France, on a pu me faire 3 pontages, avec lesquels j’ai vécu 14 ans avec, bien sur, des médicaments.

Mon cœur a beaucoup souffert après les 2 infarctus, en 2001 je n’avais plus que 20% de ma capacité cardiaque !

Les Cardiologues PH. LIONET et G. PAPOUIN ont, pour la première fois, envisagé une greffe et décidé de m’envoyer à Paris à l’hôpital Bichat pour des examens pré-greffe (Février 2002).
A l’hôpital Bichat, ils ont décidé de m’inscrire sur liste d’attente pour une greffe du cœur.
J’ai attendu 2 ans avant d’avoir un donneur compatible. J’ai été greffé le 21 avril 2004 à Paris à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Depuis je fais des contrôles réguliers avec le Cardiologue LIONET. Les premières années le DOCTEUR PAPOUIN  me faisait les biopsies.

Je suis toujours  en pleine forme après 14 ans de greffe.
Il suffit de bien suivre son traitement, d’avoir une activité physique régulière, de faire attention à sa nourriture et ne pas faire d’excès.

En ce qui me concerne, je ne bois pas d’alcool ,je ne fume pas  et je fais beaucoup de sport : De la marche, du vélo, de la chasse sous marine… et mon jardin… et tout va bien!

J’invite tout le monde à prendre conscience que la santé est l’élément majeur pour réussir sa vie, avec l’éducation.

Concernant mon donneur, j’ai pour lui une reconnaissance éternelle ainsi que pour sa famille. J’essaie de mon montrer digne de ce qu’ils m’ont donné.

C’est à dire une seconde vie. Il me permet aujourd’hui de faire des actions en faveur des dons d’organes, dans le but d’aider les personnes qui ont besoin d’une greffe.

En leur donnant de l’espoir, en leur prouvant que cela marche bien. Que, à la suite d’une greffe importante, on peut vivre normalement si on respecte correctement son traitement, évidemment couplé avec une bonne hygiène de vie .

C’est ma façon de lui dire merci et de respecter ce don de vie… C’est la moindre des choses.

Avant de faire une action je “l’interroge” pour savoir ce qu’il en pense, et nous réfléchissons ensemble. Cela peut faire sourire mais c’est ma sensibilité.

Ex : Quand penses-tu mon frère j’ai envie de faire ça, es-tu d’accord ?

Pour rappel, j’ai réalisé les actions suivantes pour sensibiliser le maximum de gens aux dons d’organes :

  • Un an seul, sans assistance, sur l’atoll désert de TAHANEA (sans moyens de communication pendant 8 mois) : LES AS DE CŒUR, documentaire de 52 mn.
  • Une traversée partielle des Tuamotu en pirogue à voile de 4 m, de ma fabrication : 7 atolls touchés et dans chaque atoll, une conférence débat sur les dons d’organes : LA PIROGUE DU CŒUR, documentaire de 52 mn
  • Une traversée en voilier de Tahiti à Nouméa : Moorea, Bora-Bora, Tonga, Fidji, Vanuatu, Calédonie : LES VOILES DE L’ESPOIR : Documentaire de 35 mn.

7 Projections, conférences, débats toujours dans le même but : SENSIBILISER les gens aux dons d’organes. Ces actions sont bien évidemment bénévoles. C’est parfois nécessaire de le rappeler car j’ai parfois eu des mauvaises surprises en parcourant presse et réseaux sociaux.